Location mobil home accès plage St Jean de Monts

Cette année j’ai décidé d’amener ma petite famille découvrir la Vendée. Cela fait plusieurs années que mon mari me parle de ce département qu’il aimerait tant découvrir. Après quelques recherches de camping correspondant à nos critères, c’est à dire avec un accès à la plage et dans la ville de Saint Jean de Monts, je suis tombé sur le camping Côté Plage. Malgré le large choix de structure sur le littoral vendéen, je n’ai pas hésité une seconde avant d’appeler et réserver un mobil home. J’ai été tout de suite conquise par le charme authentique de l’établissement.

camping accès plage de St Jean de Monts

Le camping n’aurait pas pu trouver meilleur nom. Celui-ci lui va parfaitement puisque nous disposons d’un accès à la plage de Saint Jean de Monts. De notre mobil home en location nous pouvons dire que nous avons les pieds dans l’eau. C’était l’un de nos critères les plus importants. Nous ne voulions pas revivre les vacances où nous serions obligés de prendre la voiture pour aller à la plage. En plus de disposer d’un accès direct, nous avons le choix entre nous rendre à la plage ou à la piscine du camping.

location Mobil-home camping à Saint Jean de Monts

Oui, parce qu’en plus d’avoir une situation parfaite, l’établissement est tout équipé. Il ne manque rien pour passer un excellent séjour. Les enfants adorent se baigner et jouer dans la piscine, alors pendant que nous partions en balade, nous les laissions tranquillement dans l’eau. Un compromis idéal sachant que le camping est parfaitement sécurisé. En deux semaines nous n’avons pas eu le temps de voir tout ce que nous voulions. Nous avons hâte que nos prochaines vacances arrivent pour revenir quelques jours.

la piscine du camping côté plage

Je pense déjà à notre location de mobil home dans ce camping avec accès plage. Nous n’avons aucune envie de partir ailleurs. Saint Jean de Monts est une station balnéaire avec tout ce qu’il faut pour passer un bon séjour.

location mobil-home Saint Jean de Monts

Tél. : 02 51 58 86 58.

Récit de Marie Anne